CA Clinique

Comité d’Accompagnement Clinique

Le Comité Clinique est un lieu où tentent de s’articuler les différentes pratiques cliniques des différents acteurs. Les missions visent l’opérationnalisation clinique à partir de situations qui se passent dans le réseau (pas uniquement dans l’équipe mobile).

Missions
  • Définir les responsabilités cliniques : établir des propositions voire un socle concernant des bonnes pratiques en matière de responsabilité clinique et médicale dans des situations communes de prise en charge, pour que les cliniciens puissent s’y appuyer en vue de soutenir leur pratique, de faciliter les collaborations et de baliser la pratique du risque.
  • Encadrer les Groupes de Travail qui s’occupent de cas complexes, particulièrement le case management, pour faire remonter les constats, dans l’analyse de l’après-coup, et en tirer des lignes de conduites et des modalités de travail clinique (sortir du « cas par cas » même si les discussions peuvent partir d’exemples cliniques) : analyser, dans l’après-coup, les cas complexes afin de faire émerger les constats et freins, que le CRE pourra ensuite faire remonter politiquement ; élaborer de bonnes pratiques. Le CA Clinique apporte un soutien au(x) case manager(s) pour des situations complexes ou quand les collaborateurs sont en difficulté. Pour ce faire, il peut inviter le(s) case manager(s) de Bru-Stars. Le CA Clinique se charge de l’évaluation quantitative et qualitative des trajectoires de soins, par exemple avec des patients traceurs, pour le rapport d’activités (à partir de 2019 quand le Comité sera élargi et qu’il bénéficiera d’une meilleure vision sur les situations traitées).
  • Travailler sur les facilitateurs, les impasses, les zones d’ombre et la collaboration (afin de créer une complémentarité de soutien entre les partenaires) : mener une réflexion clinique « méta » sur les pratiques, les facilitateurs, les impasses… ; proposer des adaptations de l’offre du réseau à partir des besoins du terrain et des avis des usagers et des proches ; faire des recommandations concernant les indications, les prises en charges et les priorités dans les projets thérapeutiques développés par le réseau. Une attention particulière sera nécessaire afin de construire une véritable réflexion, menée par des cliniciens, évitant les télescopages entre les préoccupations cliniques et administratives/organisationnelles.
Composition

Afin d’assurer une continuité de travail, la composition de ce groupe sera limitée à maximum 15 personnes :

4 acteurs « Santé mentale » 4 acteurs « Santé et social (bien-être)» 

 

4 acteurs « Société » 

 

  • Hôpitaux : 2 représentants
  • SSM : 2 représentants

 

  • Médecin généraliste/ maison médicale (un médecin ou un autre professionnel)
  • PMS
  • Integrale Jeugdhulp (CAW)
  • Handicap
  • Médico-légal
  • Aide à la Jeunesse, SPJ/SAJ
  • AMO
  • Enseignement
Un des médecins du réseau et la coordination participent également au CA Clinique.

Des experts, permanents ou exceptionnels, peuvent être invités en fonction de la thématique discutée (ex. ONE, case manager de Bru-Stars, Usagers et Proches).